Maniaques

⮕ Offre Flash : avec notre code promo

Les différents purificateurs d’air et leur fonctionnement

Dans cet article, nos experts du traitement de l’air se penchent sur le fonctionnement de chaque type de purificateur d’air.

fonctionnement-purificateur-air

Nous connaissons tous l’intérêt que nous avons à purifier l’air intérieur de nos maisons. Mais entre les ultra-violets, les filtres, les ions ou la photocatalyse, vous souhaitez choisir le meilleur purificateur d’air pour vous. Nous aussi. C’est pourquoi nous avons cherché à comprendre les étapes de processus de chaque purificateur d’air. Nous vous livrons notre analyse des 6 purificateurs d’air existant sur le marché actuel.

1 - Le purificateur d’air par filtration

Voici l’appareil le plus répandu, mais aussi le meilleur selon les consommateurs. Il se compose d’un ventilateur et de différents filtres. C’est le cas notamment des fameux purificateurs ventilateurs Dyson.

purificateur-a-filtre

Très simplement, son système d’aspiration attire l’air puis l’envoi vers les différentes couches de filtration pour ressortir assaini.

Par contre, l’efficacité d’un tel type de purificateur dépend avant tout des filtres utilisés :

  • Le pré-filtre : il capture les macro-résidus comme les cheveux, poils d’animaux et poussières.
  • Le filtre HEPA (High Efficiency Particulate Air) : il empêche tout passage de micro-particules. Avec lui, vous éliminez 99,97 % de particules.
  • Le filtre à charbon : il supprime les mauvaises odeurs, les émanations de gaz et les produits chimiques.
  • Le filtre à nanoparticules : il capture les micro-particules possédant un diamètre supérieur ou égal à 0,1 μm
  • Le filtre HPP (appelé aussi filtre électrostatique) : son fil de tungstène charge positivement les particules présentes dans l’air. Elles se retrouvent ensuite emprisonnées par les plaques du filtre chargées négativement.

Ses avantages et inconvénients

Selon la quantité de filtres composant ce purificateur d’air et leur type, vous pouvez posséder un appareil de grande qualité ou tout le contraire. Bien entendu, nombreux sont les modèles proposant un mix de plusieurs filtres.

Par contre, le coût du remplacement des filtres est à prendre en considération. Ainsi on comprend aisément pourquoi ce genre de purificateur est autant plébiscité par les consommateurs.

2 - Le purificateur d’air par plasma

Vous connaissez les trois états de la matière : le gaz, le liquide et le solide. Voici le quatrième dont on ne vous a probablement jamais parlé pendant les cours élémentaires : le plasma. Ici, l’appareil utilise exactement le plasma froid.

Ce produit créé de toute part par l’homme vient toucher les atomes et virus et les neutralise par oxydation. Ainsi ce purificateur d’air fonctionne comme la photocatalyse.

Ses avantages et inconvénients

Heureusement pour vous, les virus sont extrêmement sensibles au plasma froid. Ainsi ce type de purificateur vous assure un air dépourvu de microbe.

Par contre, l’oxydation par plasma ou photocatalyse pose le même problème : le risque de générer de nouveaux polluants tels que l’oxyde d’azote, nocifs pour la santé.

Le danger est suffisamment grand pour que les associations des consommateurs comme UFC que choisir conseillent les ménages de s’abstenir de ce genre de purificateurs. De plus, le coût d’un tel appareil reste extrêmement élevé.

3 - Le purificateur d’air par ioniseur

Oubliez le système classique du purificateur d’air par filtre. Ici, votre appareil n’aspire pas les particules. Souvenez-vous de vos cours de physique lorsque votre professeur vous parlait de charges positives et négatives. C’est le cas du purificateur d’air Medklinn Versa 45 que nous avons testé.

purificateur-air-ioniseur

On distingue principalement deux sortes d’ioniseurs :

Les générateurs d’ions :

Ils envoient des charges d’ions négatives dans la pièce à traiter. Les poussières, particules fines, COV et autres polluants chargés positivement vont attirer ces ions opposés. Sauf que la masse de ces particules augmente considérablement une fois chargée en ions négatifs. Ils croulent alors sous leurs propre poids.

Il vous revient de terminer d’éliminer les éléments polluants de votre environnement. Comment ?

En passant le chiffon sur les meubles et l’aspirateur au sol.

Les précipitateurs électrostatiques (ESP) :

Cette fois, le fonctionnement de ce purificateur ressemble plus au purificateur d’air à filtre. En effet, l’ioniseur traite uniquement l’air qui passe dans l’appareil.

Le fil à haute tension charge les polluants entrants qui sont ensuite attirés par une plaque chargée négativement. Les ESP affichent une élimination moyenne de 60 %.

Ses avantages et inconvénients

Les générateurs d’ions n’ont besoin d’aucun entretien. Tandis que vous devrez changer régulièrement les plaques des précipitateurs électrostatiques. Par contre avec ces purificateurs d’air vous éliminez les petites particules dont les ultrafines, mais moins les odeurs et gaz.

4 - Le purificateur d’air par photocatalyse

Voici un procédé quelque peu déroutant. Quoique très intéressant. Son principe repose sur la décomposition des polluants en vapeur d’eau et gaz carbonique.

Cette fois, ce sont vos cours de chimie que l’on va réviser. Souvenez-vous : la lumière interagit avec certaines surfaces appelées catalyseur (par exemple le dioxyde de titane). Un processus se produit alors : la photocatalyse.

Concrètement, lorsque les COV, virus, bactéries, particules fines et autres polluants entrent en contact avec le catalyseur activé par la lumière, une oxydation se déclenche. Les molécules des particules polluantes viennent à ce moment-là former de nouvelles molécules telles que de l’eau ou du dioxyde de carbone.

Ses avantages et inconvénients

À part son prix d’achat, ce purificateur d’air ne vous coûtera pas un centime de plus.

Par contre, pour un fonctionnement optimal l’appareil doit être exempt de toute poussière. De plus, les particules polluantes doivent rester suffisamment longtemps en contact avec le catalyseur pour que la transformation moléculaire puisse avoir lieu.

Pour finir, vous devez vous assurer de la composition de votre pollution aérienne. Oui, vous avez bien lu. Il ne faudrait pas que la photocatalyse émette de l’ozone par exemple à la place de l’eau.

5 - Le purificateur d’air par combustion

Imaginez un brasero au centre de votre pièce. Voici de manière imagée le fonctionnement d’un purificateur d’air par combustion.

purificateur-air-combustion

Cet appareil fait rentrer l’air ambiant via un ventilateur puis le chauffe à plus de 200 degrés. Rassurez-vous, vous n’aurez pas à entretenir un feu avec des bûches de bois. Ici, une résistance s’occupe de bruler les bactéries, champignons et pollens présents en suspension dans l’air. Aucun virus ou bactérie ne peuvent survivre.

Mais pour éviter que votre maison devienne un sauna, ce genre de purificateur dispose d’une chambre de refroidissement. Ainsi l’air purifié termine sa course par cette chambre avant d’être rejeté.

Ses avantages et inconvénients

Sur le papier, ce purificateur d’air semble idéal. En effet, à ce jour, rien ne résiste au feu. Mais il entraine quelques inconvénients parmi lesquels :

  • Un rejet d’ozone (O3) dans l’air (néfaste pour la santé)
  • Une augmentation de la température de l’air ambiant
  • Une odeur de brûlé quelque peu désagréable

6 - Le purificateur d’air par Ultra-Violet

Les rayons UV ! Tout le monde connait ce procédé. Des lampes spéciales produisent un rayonnement appelé ultra-violet. Le soleil fait de même. Il émet lui aussi un rayonnement identique à nos lampes à UV. Sauf que ses rayons anéantissent les contaminants présents dans l’atmosphère.

Alors le purificateur d’air à ultra-violet va reproduire les effets du soleil sur la pollution de l’air intérieur de nos maisons. Les ampoules utilisées dans cet appareil produisent les mêmes longueurs d’onde que l’astre de feu. De cette façon, comme les rayons solaires, le purificateur va détruire toute pollution avec lequel il rentre en contact.

Oubliez les sabres laser des Jedi, ici le rayonnement appelé UVC ne brûle pas les polluants. Il rend simplement les ADN et ARN des micro-organisme inopérants. Ainsi virus et bactéries deviennent inertes.

À ce premier rayon ultra-violet, un second nommé UVV va s’occuper cette fois des composés volatils (les fameux COV) et des odeurs. De quoi obtenir une qualité d’air purifiée à presque 100 %.

Ses avantages et inconvénients

La purification de l’air par ultra-violet permet de détruire tout type de micro-organismes présents dans l’air intérieur. De plus, ce processus est économique. La seule dépense à prévoir sera le coût de remplacement des lampes UV tous les 2 ou 3 ans selon le fabricant.

Par contre, pour une purification complète de votre logement prévoyez un purificateur d’air se composant d’une lampe à UVC (avec une longueur d’onde de 254 nm) et d’une seconde à UVV (avec une longueur d’onde de 185 nm).

Comment choisir le bon purificateur d’air

Vous l’avez compris, chaque purificateur d’air présent dans notre article possède ses propres atouts, mais aussi ses inconvénients.

Ainsi votre choix doit dépendre de différents critères :

  • La superficie de votre maison : par exemple, pour une surface importante, vous pourrez opter pour un système par combustion. Tandis qu’un appareil à ioniseur conviendra mieux à des pièces d’habitation.
  • Le débit d’air : Le CADR (Clean Air Delivery Rate) vous indique le taux de renouvellement d’air pur attendu. Plus il est élevé, plus votre air sera régénéré.
  • La capacité de filtration : selon le purificateur choisi, il ne traitera pas l’ensemble des polluants présents dans l’air. Par exemple, un appareil à UVB ne détruit pas les COV ou encore les mauvaises odeurs. Il en est de même pour les purificateurs à filtres. En fonction des filtres présents, vous obtiendrez un air dépourvu de bactérie, mais peut-être pas de virus. Mais cela dépend avant tout de la nature des polluants en vigueur chez vous.

Ainsi chaque purificateur d’air possède une technologie spécifique pour améliorer la qualité de l’air intérieur de nos maisons. C’est maintenant à vous de définir ce dont vous avez besoin !

Laisser un commentaire